Réseau maintenance

Réseau maintenance francophone
Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

 

Outils & Services    |    Fréquentes questions    |    Contact    |    Plan du site    |    Adhérents    |    GT
Afim
Adhésion
Association
Régions
 
Actualité

Agenda
Conférences
Lettre & RMD

L'Afim sur la Toile
Suivez l'Afim sur facebook
Suivez l'Afim sur twitter
 

ec@t-npmi.com

e-catalogue
Afim-Komerko
eCl@ss France
Conférences
 

Emploi
Fiches métiers
Trophée Frontinus
Offres / Demandes
Baromètre
Conférences
 
Formation
Formations Afim
Diplômes nationaux
Référentiels formation
SST
Conférences
 
SST - Risques
C'est arrivé...
Sécurafim
Analyse des risques
Données clés
Référentiels SST
Risques & MP
Prévention
Réglementation
Obligation formation
Risques industriels
Conférences
 
Marchés
Observatoire RM
Prestataires
Etudes de marché
Contrat type
Réglementation
Conférences
 
Normalisation
Normes & documents
Glossaire internat.
 
Gestion des actifs
Réglementation
GMAO
Diagnostic
Pathologie
TPM
Immobilier
Conférences
 
Publications
Guide national
Sécurafim
USB Privilège
Sciences & Maint.
Contrat type
Carnet ap. levage
Lettre RMD
Magazine
Ouvrages
GMAO
Diagnostic
Bibliothèque
Presse
 
Rencontres
AG Afim
Forum Afim
Innova-Maint.
Maint. Expo
Préventica
Euromaintenance
Conférences
 
Contacts utiles
Par thème
France
Europe
International
Francophonie

L'action internationale de l'Afim

L'Afim oriente son action internationale selon les grands axes suivants, classés par degré d'importance : l'Europe, la francophonie, le reste du monde et les instances internationales. Le portail Réseau maintenance (www.afim.asso.fr) est largement consulté sur le plan international, jusques et y compris à partir d'Etats anglophones, en dépit de la barrière de la langue. Par ailleurs, les Forums de la maintenance organisés par l'Afim dans le cadre des Salons Maintenance Expo sont, les années impaires, des forums internationaux.

 

Europe

L'action européenne est une longue tradition de l'Afim. Du temps où elle s'appelait encore l'Afice (Association française des ingénieurs et chefs d'entretien), elle avait déjà noué des liens solides avec sa société sœur l'ancienne Abice (Association belge des ingénieurs et chefs d'entretien).

L'EFNMS

En 1970, l'Afim (alors Afice) fit partie du noyau des sociétés de maintenance européennes qui fondèrent l'EFNMS (European Federation of National Maintenance Societies) qui regroupa les pays de l'Europe de l'Ouest de l'époque, à quelques exceptions près (Grèce, Autriche, Luxembourg), auxquels se joignirent la Yougoslavie et la Pologne.
L'EFNMS resta longtemps une organisation informelle, dont la principale manifestation fut l'organisation, toutes les années paires, des congrès internationaux " Euromaintenance ", bien suivis par l'Onudi (développement industriel au sein de l'ONU) et largement ouverts aux nations non européennes, parmi lesquelles le Japon occupa longtemps la première place. Il semble qu'il soit maintenant supplanté par la Chine.
L'EFNMS prit ensuite conscience qu'il fallait défricher des domaines communs, au plan européen, et créa à partir de 1991 des groupes de travail dans des domaines tels que la terminologie, la normalisation, les indicateurs de maintenance (benchmarking), la formation, la certification, la maintenance immobilière, etc. Les participants à ces groupes de travail se sont souvent retrouvés au sein de groupes traitant des mêmes sujets dans le programme de normalisation européenne de la maintenance, comme il est précisé plus loin.
L'EFNMS réalisa que sa structure juridique indéfinie était un handicap, ne fût-ce que pour des questions de responsabilité juridique ou pour commercialiser le résultat de ses travaux. Ceci l'amena en 2003 à adopter le statut d'une association sans but lucratif de droit belge, EFNMS vzw, avec un président, un Bureau de direction et une Assemblée générale, composée des sociétés de maintenance associées, à raison d'une société représentative par nation. En 2012, les sociétés de maintenance membres de l'EFNMSvzw sont celles de l'Allemagne (GFIN), de la Belgique (Bemas), des Pays-Bas (NVDO), de la Croatie (HDO), du Danemark (DDV), de l'Espagne (AEM), de la Finlande (KPY-Promaint), de la France (Afim), de la Grande-Bretagne (IAM), de l'Italie (Aiman), de la Norvège (NFPV), du Portugal (Apmi), de la Slovénie (DVS), de la Suède (Utek), de la Suisse (MFS), de la Slovaquie (SSU), de la République tchèque (CSPU), de la Serbie (Dots), de l'Autriche (MFA) et de la Grèce (HMS). L'Islande et la Lithuanie viennent également de poser leur candidature. A ce jour, la Roumanie, la Hongrie, la Bulgarie, le Luxembourg, la Macédoine, Chypre, Malte, la Lettonie et l'Estonie n'ont pas encore formulé de demande d'adhésion. En Février 2011 malheureusement l'Irlande (Meeta), en désaccord avec la majorité sur la procédure d'élection du Chairman opérée à Londres en Novembre 2010, décida de s'en retirer. Un similaire retrait de la part de l'association polonaise (PNTTE) eut lieu en Novembre 2011, vraisemblablement causée tant par des difficultés internes à PNTTE, notamment l'usage de la langue anglaise.
L'EFNMSvzw s'est dotée d'une Assemblée générale où figurent les délégués de chaque Association, dotée du pouvoir législatif, et qui se réunit tous les six mois dans une ville européenne différente, et d'un Bureau des Directeurs (BoD), dotée du pouvoir exécutif qui se réunit tous les trois mois.
Les Groupes de travail ont été remplacés par des Comités : sur la Gestion des Actifs physiques (Asset Management), Santé, Sécurité et Environnement, Indicateurs de Maintenance (Benchmarking), Certification et Formation (Training).
Les informations sur l'EFNMS peuvent être consultées sur www.efnms.org.

Les Congrès Euromaintenance

Les Congrès Euromaintenance furent un puissant vecteur de diffusion des actions de progrès en maintenance. Au Congrès de Londres en 1978 furent ainsi annoncés et diffusés internationalement, pour la première fois, des concepts tels que la maintenance conditionnelle, le Life Cycle Costing (ou coût cumulé du cycle de vie), et que le Docteur Tamaki, président du JIPE (Japan Institute of Plant Engineering) ainsi que de la Chiyoda Chemicals Co., fit découvrir à la maintenance européenne la TPM (Total Productive Maintenance), initiée dans les années 70 au Japon. Celle-ci sera plus tard vulgarisée, notamment en France, par M. Nakajima du JIPM (Japan Institute of Plant Maintenance). L'échec de la première tentative de glossaire intereuropéen des termes spécifiques à la maintenance, pour cause d'une définition imprécise de ces termes dans chacune des langues employées, conduisit l'Afnor à entreprendre l'effort de normalisation en maintenance, en commençant par celle de la terminologie.
C'est également ainsi que l'Euromaintenance de Barcelone en 1986 consacra l'émergence de la GMAO, et que le congrès de 1996, à Copenhague, celle de la maintenance immobilière, à nouveau largement évoquée à l'Euromaintenance de Göteborg, en 2000. Les Euromaintenance suivants se sont tenus à Helsinki (2002), Barcelone (2004), Bâle (2006), Bruxelles (2008) et Vérone (2010). Ce dernier a fait large place à la sécurité en maintenance, avec la présence active de l'Agence européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail (http://osha.europa.eu).
Le Congrès Euromaintenance 2012 tenu du 14 au 16 Mai 2012 à Belgrade en Serbie (www.euromaintenance2012.org) a fait une large place à l' " Asset Management ". Il se caractérise par la bonne présence des Chinois, des Turcs, des Québécois et des Brésiliens. Il fut ouvert par la représentante de l'Agence européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail, qui rendit compte de l'importance de l'apport de l'EFNMSà la diffusion de sa campagne 2010/2011 pour la Sécurité en Maintenance, avec en particulier un hommage appuyé à l'action du représentant de l'Afim, alors responsable du Comité Santé, Sécurité et Environnement de l'EFNMS. Le prochain Euromaintenance 2014 se tiendra à Helsinki (Finlande).

La Sécurité en maintenance, objectif européen

La délégation Afim à l'EFNMS, se basant sur la situation préoccupante de la sécurité en maintenance révélée par ses travaux, travailla à sensibiliser ses partenaires à ce problème critique. Ces travaux furent notamment présentés par le Président de l'Afim aux Euromaintenance 2006 et 2008.
En 2007/2008, l'Afim réalisa, à la demande du Président de l'EFNMS, un questionnaire adressé à l'ensemble de membres de l'EFNMS, pour connaître leur stratégie en matière de connaissance et d'amélioration de la Santé et la Sécurité dans le domaine de la Maintenance, dont les travaux de l'Afim ont démontré le caractère critique. 17 Associations sur 22 répondirent à ce questionnaire.
La même année l'Afim fut également, à la demande du Président de l'EFNMS, à l'origine des relations entre l'EFNMS et l'Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail, dont la campagne 2008/2009 était basée sur l'Evaluation des Risques (Risk Assessment).
Une impulsion majeure fut donnée par la décision de l'Agence Européenne d'axer sa campagne 2010/2011 sur la Sécurité en Maintenance (" Safe Maintenance " ou " Maintenance Plus Sûre "). Début 2009 eut lieu à Bilbao, siège de l'Agence, une rencontre entre les Présidents de l'EFNMS, de l'Afim et les responsables de campagne de l'Agence, qui assistèrent à chaque Assemblée Générale de l'EFNMS. Il fut également constitué au sein de l'EFNMS un Comité Santé Sécurité et Environnement, dont la présidence fut confiée au délégué Afim lors de sa 13e Assemblée générale à Trondheim en Mai 2009. Fin mai 2010, 20 Associations européennes sur 22 avaient chacune désigné leur représentant au sein de ce Comité, à l'exception de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne.
L'Afim participa le 16 Mars 2010 à Bruxelles à la réunion préliminaire de l'Agence européenne à la campagne " Maintenance Plus Sûre ". Elle fut en relation constante avec la Direction générale du Travail française (DGT), " point focal " pour la France de l'Agence européenne pour le développement de la campagne en France, dont le lancement officiel eut lieu le 26 octobre 2010 à Arcachon, avec l'appui de la Délégation régionale de l'Afim. L'Afim présenta en outre les résultats de ses enquêtes sur la sécurité en maintenance au séminaire organisé sur la campagne par l'Agence européenne et la Présidence belge de l'Europe à Bruxelles le 25 novembre 2010.
Un deuxième Colloque organisé par la Dirrecte et l'Aract Rhône-Alpes, l'Afim étant largement impliquée dans sa préparation, eut lieu le 25 octobre 2011 à Lyon,en mettant l'accent sur la sécurité en maintenance dans l'industrie chimique et la construction mécanique (Caterpillar Grenoble).
On peut consulter à ce propos le site Web de l'Agence sur la maintenance : http://osha.europa.eu/fr/topics/maintenance/index_html.
Le produit pédagogique le plus intéressant de l'Agence Européenne est la diffusion des DVD " Napo ", série de dessins animés humoristiques où l'ouvrier Napo montre ce qu'il ne faut pas faire, en particulier dans le DVD " Napo - Safe Maintenance " (www.napofilm.net). Ces DVD ont été largement diffusés par l'Afim dans les établissements d'enseignement professionnel et technique.
L'Agence européenne a adressé à l'Afim 500 jeux de documents en langue française sur la campagne (" Guide de la campagne " et bulletins " Facts " 88, 89, 90 et 96), ainsi que 500 exemplaires des deux DVD " Napo ". 100 jeux ont été adressés en 2011 aux délégations régionales de l'Afim et 400 à des établissements enseignant la maintenance industrielle (depuis des lycées professionnels et CFA jusqu'aux établissements d'enseignement supérieur). Plusieurs enseignants ont signalé, en retour d'expérience, l'impact très positif des DVD " Napo " sur la sensibilisation de leurs élèves à la sécurité au travail.
L'Agence européenne a lancé en outre auprès des nations européennes un concours sur les meilleures pratiques pour développer la sécurité en maintenance, ouvert à toutes les entreprises ou organisations européennes (www.travailler-mieux.gouv.fr/Lancement-de-la-campagne.html).
Il est à noter enfin qu'inspirées par les enquêtes de l'Afim et sur recommandation du Comité Santé Sécurité Environnement de l'EFNMS, plusieurs associations de maintenance européennes organisent dans leur pays des enquêtes sur la sécurité en maintenance. Une enquête automatisée sur questionnaire du type " surveymonkey " a été réalisée par la Bemas belge, qui a servi de modèle à une enquête similaire en Autriche, réalisée par MFA. La mise au point de ce type de questionnaire est en cours en Suisse (MFS) et en Suède (Utek).
L'Agence européenne a de son côté publié dans son bulletin Facts 90 (" Maintenance et SST - Un tableau statistique ", téléchargeable en format PDF sur http://osha.europa.eu/fr/publications/factsheets/90/view) diverses données sur la sécurité en maintenance, issues des enquêtes réalisées par l'Afim et d'une enquête sur les conditions de travail réalisée en 2007 en Espagne. La clôture de la campagne 2010/2011 sur la Sécurité en Maintenance s'est tenue au " Summit " de l'Agence européenne à Bilbao, les 22 et 23 novembre 2011, où le représentant de l'Afim fut officiellement invité en tant que responsable du Comité Santé Sécurité et Environnement de l'EFNMS. Au cours de cette séance fut mise en relief l'importance majeure de la diffusion de la campagne par l'EFNMS. La nouvelle campagne 2012/2013 de l'Agence européenne " Travailler ensemble à la prévention des risques " est axée sur la nécessité d'associer étroitement patrons, salariés et organismes compétents à la prévention des risques. Elle fut initiée à Bruxelles le 28 Mars 2012, où fut également invité le représentant de l'Afim, de par ses responsabilités au sein de l'EFNMS mentionnées ci-dessus.

Europe : les liaisons bilatérales

Parallèlement à l'action fédérale européenne, l'Afim participe à des actions bilatérales transfrontalières. Elle participa ainsi en 1992 au séminaire maintenance organisé à Bad-Honnef par les associations allemandes VDI/VDEh. Elle participa également avec la région Afim-Alsace aux manifestations organisées par l'association suisse MFS à Bâle en octobre 1997, et, avec de fortes délégations de part et d'autre, aux journées transfrontalières de la maintenance entre l'Afim-Bourgogne et la MFS-Suisse Romande du 4 novembre 2003 à Daillens, près de Lausanne, et du 9 juin 2005 à Aix-les-Bains. Des manifestations communes ont été également été réalisées en Wallonie entre l'Afim-Nord Pas de Calais et la Bemas-Wallonie, notamment aux Journées transfrontalières du Hainaut au site du Mont Houy le 13 janvier 2005.
Dans un autre environnement, l'Afim a participé, en liaison étroite avec l'Afnor, aux travaux de normalisation européenne de la maintenance lancés par le Centre européen de normalisation (CEN). L'Allemagne ayant proposé au CEN en décembre 1993 une normalisation de la terminologie de la maintenance sur la base d'une norme DIN, la France a proposé un programme plus étendu qui a été adopté à Bruxelles au mois de mai 1994. Il a alors été créé un comité technique, le TC319, pour la normalisation de la maintenance. Ce comité technique comprenait cinq groupes de travail sur la classification des activités de maintenance, la documentation technique, les contrats de maintenance, la terminologie et la qualité. Trois de ces groupes ont permis la rédaction et l'adoption de normes européennes sur la documentation, les contrats et la terminologie. Cette action n'est pas terminée et des groupes de travail sont actuellement en cours de constitution, soit pour la rédaction de nouvelles normes, soit pour la révision des normes précédemment réalisées. L'Afim a joué un rôle actif dans l'exécution de ce programme.
De son côté, le Président de l'Afim fait partie du Comité de Direction de l'organisme allemand de codification des composants eCl@ss, qui est une base du catalogue électronique universel de composants ec@t-npmi.net élaboré par l'Afim en partenariat avec Renault, PSA, EDF, et Arc International.
Un autre exemple de liaisons bilatérales se trouve dans l'extension aux régions francophones des pays limitrophes (Wallonie, Suisse Romande) de certains séminaires de formation organisés par l'Afim.

 

Francophonie

Actions générales

L'Afim a, bien entendu, de nombreux contacts bilatéraux avec les nations francophones, telles que le Québec, mais surtout avec les pays d'Afrique francophone, aidée en cela par Ubifrance, qui a regroupé les activités des anciens CFCE et Actim.
Ces contacts résultent des nombreuses missions effectuées par les membres de l'Afim dans les domaines de la formation, de la coopération avec les universités, écoles d'ingénieurs et des IUT enseignant la maintenance. Un membre éminent de l'Afim-Bretagne, ancien Directeur d'IUT-GIM, joua un rôle essentiel dans cette action, avant d'être affecté en 2004 à l'organisation de l'enseignement technique en Mauritanie.
Des membres Afim participèrent également aux audits de maintenance réalisés pour des opérations de "mise à niveau" des industries maghrébines, dont en particulier l'action conduite par le Président de l'Afim pour la formation à la maintenance dans les PME marocaines (2007-2008).
De nombreux séminaires de formation ont été organisés par l'Afim au Maroc, notamment à l'OCP (Office chérifien des phosphates).
Le Président de l'Afim participe ainsi aux actions entreprises pour améliorer la maintenance dans les PME marocaines.
L'Afim a également participé à plusieurs colloques organisés sur la maintenance par l'Université de Tlemcen (Algérie), notamment aux séminaires Stema de sa Faculté des Sciences de l'Ingénieur (FSI). En Octobre 2011, deux membres de l'Afim ont ainsi participé au congrès Madev 2011 (Maintenance et Développement) organisé à Tlemcen par "El-Habbakia" (association des enseignants de l'université de Tlemcen).
Une année sur deux le Forum (inter)national de la maintenance est ouvert à la francophonie internationale. A titre d'exemple de communication intéressante, lors d'une intervention au Forum 2009, le Directeur de L'Ecole Mohammadia d'Ingénieurs (Maroc) a signalé que la maintenance faisait partie des cours obligatoires pour ses élèves (50 heures).

Relations avec les associations de maintenance africaines francophones

L'Afim est également représentée aux manifestations de maintenance organisées par les associations de maintenance d'Afrique francophone, tels que les salons Simsi et Sapri de Tunis, Maintech de Casablanca et de Dakar, les journées Stema de la faculté des sciences de l'ingénieur de Tlemcen, etc. Ses membres ont pu admirer des réalisations telles que la remarquable application de la TPM, par les ingénieurs sénégalais à l'usine Carnaud Metalbox de Dakar, et par les ingénieurs marocains dans les divers ateliers de l'OCP ou de Maroc-Phosphore.
L'Afim a signé en 1998 une Convention de réciprocité avec l'Atuma (Association tunisienne des responsables de maintenance). En Novembre 2007, l'Afim participa, à la demande d'Atuma, au Congrès Sapri'2007, tenu à Tunis et axé sur la formation professionnelle. Une Convention similaire est à l'étude entre l'Afim est l'association El Habbakia de Tlemcen.
A la demande d'Ubifrance, l'Afim a effectué en Décembre 2006 des conférences sur la politique de formation professionnelle en matière de maintenance à Dakar (Sénégal) et Conakry (Guinée).
L'expérience montre que les associations de maintenance des pays africains manquent des moyens financiers les plus élémentaires pour entreprendre une action d'envergure. Inspirée du précédent de la Fédération Ibéroaméricaine de Maintenance (FIM) utilisant les langues ibériques (Portugal, Espagne, Amérique latine), l'idée fut alors lancée, lors du congrès Maintech 2000 de Dakar, de créer un réseau d'adresses des sociétés et organismes de maintenance utilisant la langue française. Le but de ce réseau est de permettre l'échange d'informations pour une dépense non significative, en utilisant le site Internet de l'Afim qui mit en place une rubrique Francophonie.
De nombreux contacts sont pris par des responsables de maintenance d'Afrique francophone avec l'Afim, en vue de créer ou dynamiser des associations locales de maintenance. Le principal handicap réside dans la possibilité de fédérer dans ces pays un nombre suffisant de maintenanciers pour donner du poids à de telles associations.
Il est à noter que pour 2013, sur suggestion de l'Association Portugaise de Maintenance Industrielle (Apmi), il est envisagé de faire participer les représentants de la maintenance francophone au Congrès de la FIM à Lisbonne.

Relations avec l'UISF

A noter que le Président de l'Afim et son Vice-Président en charge de l'International font partie de l'UISF (Union internationale des Ingénieurs et Scientifiques utilisant la langue Française), qui appartient au réseau des ONG rattachées à l'Unesco, et dont un des buts est de promouvoir le développement de la science et de la technologie, de la formation professionnelle et de la normalisation dans les pays utilisant la langue française. L'UISF organise en partenariat avec les instances universitaires de ces pays des séminaires sur des thèmes précis (formation professionnelle, normalisation antisismique, etc..) au Sénégal, au Maghreb et au Liban. Elle est membre de l'UATI (Union Internationale des Associations et Organismes Techniques), organisation créée en 1951 à l'initiative de l'Unesco.

 

Dans le reste du monde

Liaisons bilatérales

L'Afim (alors Afice) fut invitée aux premiers congrès de l'éphémère AFNMS (Asian Federation of National Maintenance Societies), qui cherchait à s'inspirer de l'EFNMS, mais fut mise en veilleuse par suite d'un contexte beaucoup plus hétérogène que celui de l'Europe sur les plans géographiques, économiques et culturels. Cette fédération se confondit pratiquement avec la puissante organisation indienne IIPE (Indian Institution of Plant Engineers), qui invita l'Afim à présenter des communications aux conférences internationales d'Hyderabad (1979) et de Bangalore (1988). En Septembre 2006, à la demande d'Ubifrance, un responsable de l'Afim anima à Dhaka (Bangladesh) un séminaire international sur la maintenance industrielle.

Les échanges avec les nations d'Amérique latine et avec la Chine ont généralement lieu à l'occasion de contacts avec leurs membres invités aux congrès Euromaintenance. On notera toutefois qu'un membre éminent de l'Afim représente également en Europe la grande association brésilienne de maintenance Abraman. Des contacts ont été pris avec la SAMA (South African Maintenance Association), et, en collaboration avec Ubifrance, un responsable de l'Afim a effectué en 2007 avec plusieurs sociétés françaises de maintenance un voyage de prise de contact en République Sud Africaine.
Des relations suivies avec le Japon, notamment dans les années 80, permirent la transplantation en France de la TPM. Plusieurs conférences furent ainsi organisées à Paris par l'Afim avec le bureau parisien de la JMA (Japan Management Association). Des membres de l'Afim se sont rendus ultérieurement au Japon pour y être habilités comme instructeurs TPM par le JIPM (Japan Institute of Plant Maintenance), qui a acquis les droits sur cette méthode. En 2007, l'Afim a été agréée par le JIPM pour effectuer en zone francophone les audits permettant d'attribuer les Prix TPM aux entreprises appliquant cette méthode.

Les organisations de maintenance supranationales

Il est à noter que depuis la fin des années 90 s'est développée, sous l'impulsion du regretté Adriano Duque de Monteiro Leite, président de l'association portugaise APMI et de l'Association brésilienne Abraman, une Fédération Ibérico-Américaine de Maintenance (FIM), dont les langues de travail sont l'espagnol et le portugais, qui regroupe l'APMI portugaise, l'AEM espagnole, l'Abraman brésilienne, la CAM argentine, l'ACMI chilienne, l'Asboman bolivienne, l'AEMA péruvienne, l'Aseinma équatorienne, l'Aciem colombienne.
L'Abraman a été, depuis 2003, à l'origine des Congrès Internationaux de Maintenance, dont les deux premiers se sont tenus au Brésil, le troisième à Bâle en même temps qu'Euromaintenance 2006, et le quatrième en novembre 2008 dans l'île de Haïnan (Chine). Ce dernier Congrès a été organisé par la Cape (Chinese Association of Plant Engineering), dont l'influence grandit dans le monde de la maintenance.
D'autres structures supranationales se sont développées, telles que dans les pays du Golfe avec la GSMP (Gulf Society of Maintenance Professionals), sous l'impulsion de M. Nezar Al-Shammasi, pilote de la maintenance de l'Aramco Séoudienne, qui organise fin 2010 à Bahrain le Congrès " Maintcon " (Middle East Maintenance Conference and Exhibition).

Le GFMAM, Organisation mondiale de maintenance

Sous l'impulsion de l'Abraman brésilienne, de l'AMC australienne, de la FIM ibéro-américaine, de l'EFNMS européenne, de la GSMP des pays du Golfe et de la SMRP (Society of Maintenance and Reliability Professionals) américaine a été lancée en Mars 2009 une organisation mondiale de la maintenance, le GFMAM (Global Forum on Maintenance and Asset Management). Cette organisation est destinée à être un organisme " chapeau " des 8 grandes associations régionales de maintenance (Europe, Amérique latine, Amérique du Nord, Moyen-Orient, Afrique, Océanie/Pacifique, Asie du Sud-Est, Asie Centrale/Est européen), chacune représentée par deux délégués au sein d'un comité de pilotage (Steering Committee). Cette organisation est prévue pour être de droit Suisse, et ses réunions se tenir par téléconférence. Le but est de fédérer la maintenance mondiale dans le but de développer les savoirs, les standards et l'éducation en ce domaine.

Les Nations unies

L'Afim établit dans les années 80 des relations étroites avec l'Onudi. Celles-ci culminèrent avec la tenue à Paris, du 14 au 19 septembre 1987 de la Seconde consultation sur la formation de la main d'œuvre industrielle, organisée conjointement par l'Onudi et le BIT, et longuement préparée par l'Afim et le CNM (Comité national de la maintenance). La réduction drastique du budget de l'Onudi dans les années 90 a malheureusement conduit à la mise en sommeil de cette collaboration.

Gérard Neyret - Afim - Guide national de la maintenance

Copyright Afim© 2018 - Mentions légales