Réseau maintenance

Réseau maintenance francophone
Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

 

Outils & Services    |    Fréquentes questions    |    Contact    |    Plan du site    |    Adhérents    |    GT
Afim
Adhésion
Association
Régions
 
Actualité

Agenda
Conférences
Lettre & RMD

L'Afim sur la Toile
Suivez l'Afim sur facebook
Suivez l'Afim sur twitter
 

ec@t-npmi

e-catalogue
Afim-Komerko
eCl@ss
Conférences
 

Emploi
Fiches métiers
Trophée Frontinus
Offres / Demandes
Baromètre
Conférences
 
Formation
Formations Afim
Diplômes nationaux
Référentiels formation
SST
Conférences
 
SST - Risques
C'est arrivé...
Sécurafim
Analyse des risques
Données clés
Référentiels SST
Risques & MP
Prévention
Réglementation
Obligation formation
Risques industriels
Conférences
 
Marchés
Observatoire RM
Prestataires
Etudes de marché
Contrat type
Réglementation
Conférences
 
Normalisation
Normes & documents
Glossaire internat.
 
Gestion des actifs
Réglementation
GMAO
Diagnostic
Pathologie
TPM
Immobilier
Conférences
 
Publications
Guide national
Sécurafim
USB Privilège
Sciences & Maint.
Contrat type
Carnet ap. levage
Lettre RMD
Magazine
Ouvrages
GMAO
Diagnostic
Bibliothèque
Presse
 
Rencontres
AG Afim
Forum Afim
Innova-Maint.
Maint. Expo
Préventica
Euromaintenance
Conférences
 
Contacts utiles
Par thème
France
Europe
International
Francophonie


Afim

Réseau maintenance dernière 391 - URGENCE Covid-19, une norme AFNOR pour les masques barrières
[ Qu'est-ce que Réseau maintenance dernière ? ]
[ Application de la loi Informatique et Libertés ]

Covid-19, recommandations au 27 mars pour combler le manque de protections FFP2
Face à la pandémie Covid-19, la protection de tous est indispensable. Celle des personnels de santé en priorité parce qu'ils sont l'ultime rempart de l'épidémie. Ce qui est fait, mais de façon encore insuffisante aujourd'hui, les cas de contamination de soignants à l'hôpital l'attestent.
Si le confinement à domicile ou dans des lieux de repli est praticable grâce au télétravail, il n'en va pas de même pour les métiers de la production et de la maintenance. La télémaintenance des installations techniques est un abus de langage. Et la " télé-production " en dehors des secteurs ou la télécommande à distance des systèmes productifs existe (centrales hydrauliques, réseaux de transport d'énergie, etc.) en est un autre.
Contrairement aux risques habituels du travail qui proviennent de processus connus, nous devons nous protéger de nos semblables. Car chacun est un vecteur potentiel de la transmission de l'épidémie.
L'absence de masques FFP2, pourtant prévisible depuis plusieurs années aggrave la situation. La gestion par des entités virtuelles de stocks devenus virtuels depuis 2013 a montré ses limites.
Et le test de dépistage est à ce jour strictement réservé aux personnels de santé et aux personnes à risque, mais en quantité insuffisante pour un dépistage généralisé qui est la bonne méthode sans aucun doute.
Réparer un réseau de communication, un centre serveur, un système de pompage, un ilot de production automatisé, une machine-outil ou un robot se fait au contact des équipements et à plusieurs. Les gestes barrière et la consigne de distance d'un mètre entre les personnes est strictement inapplicable dans l'industrie, le commerce, les services aux biens et cela concerne plusieurs millions de personnes.
Pour ces activités de travail à proximité les uns des autres, aujourd'hui la seule façon de se protéger est de porter une protection respiratoire adaptée au risque Covid-19 et de se désinfecter les mains très régulièrement.
Pour les métiers exercés dans les secteurs essentiels de notre économie, il manque 500 millions de masques pour endiguer la propagation du virus…
La première urgence est d'en fabriquer au moins 5 millions par jour pendant cent jours de crise. Et de les affecter en priorité aux intervenants des secteurs essentiels dont l'activité doit être maintenue : assainissement, eau potable, collecte et traitement des ordures ménagères, électricité, communications, pharmacie, commerce alimentaire, garde des enfants des personnels de santé.
Pour les secteurs dont les usines ont été arrêtées, faire réaliser des travaux de maintenance avec des intervenants non protégés est irresponsable.
C'est dans ce contexte de pénurie de protections respiratoires et de possibilité de test de dépistage que nous devons agir. Nous n'avons donc pas le choix et le devoir d'agir.


Recommandation pour une reprise ordonnée des activités actualisée au 27 mars
Le processus de reprise de l'activité avec un niveau de risque raisonnable doit respecter un principe strict : les personnels requis pour le maintien des activités doivent être impérativement dotés de protections Covid-19 complémentaires à celles qu'ils utilisent habituellement. On n'envoie pas les salariés concernés au front sans protections …

La recommandation qui suit propose une pratique commune aux donneurs d'ordres et aux prestataires de maintenance applicable pendant toute la durée de l'état d'urgence sanitaire.
1) les intervenants (personnel organique et prestataires) requis pour la continuité du service reçoivent une dotation complémentaire aux équipements de protection individuelle habituelle (kit Covid-19 constitué de deux masques FFP2, deux paires de gants chirurgiens, désinfectant hydro alcoolique par jour de travail. Une dotation pour quinze jours facilitera les réapprovisionnements)
2) si la dotation n'est pas remise à l'entrée sur le site ou insuffisante pour la durée des activités prévues, le retrait des intervenants est impératif
3) les entrées sécurisées des sites doivent être aménagées pour permettre :
-la distribution d'un kit Covid-19 pour une quinzaine de jours (il sera préférable d'organiser la remise des kits au domicile des intervenants requis).
-la prise de température des entrants qui l'acceptent et leur filtrage en attente d'examen médical
-la désinfection régulière du sas d'accès
-la récupération des masques en sortie de site en vue de leur désinfection
3) les personnes requises pour l'analyse du site avant reprise des activités (locaux, postes de travail à reconfigurer, lignes de production, etc.) doivent -préalablement à leur réunion sur le site- être dotés d'un kit Covid-19 (masques FFP2, solutions de désinfection, gants).
4) les intervenants de production et de maintenance indispensables dans la situation de crise sont dotés d'un kit Covid-19 complémentaire à leurs EPI habituels
5) les intervenants des prestataires reçoivent des donneurs d'ordres des dotations complémentaires Covid-19 dont la composition est proportionnée à la durée de mission. Ils exercent leur droit de retrait en cas de manquement ou de refus.
6) les casiers des vestiaires sont espacés de façon à respecter les distances de protection
7) la désinfection des mains est prévue dans les vestiaires
8) la propreté et la désinfection des sanitaires et des vestiaires est réalisée immédiatement après chaque passage
9) la sortie des vestiaires vers les lieux de travail se fait avec masque en sus des EPI habituels
10) le port des équipements Covid-19 dans les ateliers est impératif
11) la collecte et le traitement des masques retirés est organisée en permanence
12) les pièces et composants de rechange, les consommables sont livrés au poste de travail par des personnes dédiés et protégées (pour éviter les regroupements à l'heure des prises de postes et limiter le nombre d'interactions au strict nécessaire)
13) la désinfection des outils manipulés, des commandes des machines, des poignées de portes, etc. est réalisée régulièrement chaque jour en fonction de l'usage
14) la durée du travail est revue poste par poste avec les opérateurs pour tenir compte des contraintes Covid-19
Cette recommandation sera complétée au cas par cas pour tenir compte des situations particulières à l'entreprise (transport des personnels, déplacements inter ateliers, poses repas, astreinte, etc.)
Last but not least pour être dans le ton, devant la carence des autorités, chacun doit se mettre en quête de masques à l'étranger ou en fabriquer en dépannage.

L'idée de fabriquer des masques artisanaux à fait son chemin et "AFNOR a pris l’initiative de capitaliser sur une expertise collective de premier plan en produisant un document de référence proposant des exigences à satisfaire pour fabrication de nouveaux masques. C’est le document AFNOR Spec – Masques barrières, accessible gratuitement dans sa version 1.0 "

actualisation du 27 mars

AFNOR Spec – Masques barrières 1.0 peut dès à présent être utilisé par toute entreprise ou service public qui souhaite passer commande à un fabricant de masques, pour en équiper ses salariés. En se référant à ce document, l’entreprise cliente sait quelles sont les exigences fixées et quel niveau de protection devraient être associé aux masques commandés pour ses salariés. C’est un repère utile, qui sera naturellement appelé à être amélioré en fonction des retours d’expériences auxquels AFNOR sera très attentive.

Ceux qui sans attendre ont chercher à protéger pourront faire évoluer leurs tutoriels en utilsant les normes AFNOR -Masques barrières-

Télécharger AFNOR SPEC MASQUE BARRIERE

Le tutoriel du CHU de Grenoble et le tutoriel du CHMS Chambéry Protocole de confection d'un masque qui a fait l'objet d'un avis " COVID-19 : Avis conjoint SF2S/SF2H sur les matériaux utilisables pour la confection de masques de protection type I "

A vos machines à coudre…Proposez vos tutoriels, des améliorations et des compléments à la recommandation, mais agissez et faites connaître vos solutions. La bataille " Travail d'accord, protection d'abord " est lancée.

A quelqu'un qui tombe à l'eau, on lance ce qui tombe sous la main et qui flotte. On ne lui crie pas que demain on reviendra avec un gilet homologué estampillé CE.

Claude Pichot
Président d'honneur de l'Afim

Pour écrire à l'Afim utilisez l'adresse afim@afim.asso.fr.


Agissez avec l'Afim, bénéficiez de ses services et devenez acteur de la professionnalisation du métier.

-vous bénéficierez de tous les services de l'Afim et vous accédez aux informations réservées aux seuls adhérents grâce à votre accès Privilège sur le Portail du Réseau Maintenance. .

-vous serez informé régulièrement par La Lettre de la maintenance et Réseau Maintenance Dernière RMD sur l'actualité en maintenance

-vous donnerez à votre association plus d'énergie et plus d'allant grâce à une meilleure vision des ressources en début d'exercice

 

Au service de la maintenance, l'Afim :

->enrichit l'Encyclopédie numérique de la maintenance avec le Portail du Réseau francophone Maintenance sur Internet*
->analyse les marchés et les métiers avec l'Observatoire du Réseau Maintenance et publie les données économiques sectorielles sur la maintenance
-> agit pour améliorer les conditions de travail en maintenance avec Securafim
->développe la convention universelle d'interopérabilité eCl@ss-ec@t-npmi et les catalogues électroniques interopérables sans recopie des données pour rationaliser la gestion des articles
->anime la commission de normalisation maintenance à l'AFNOR et défend les points de vue français dans les instances de normalisation internationales
->promeut la filière d'enseignement à la maintenance auprès des jeunes avec le Trophée Frontinus
-> encourage l'innovation en maintenance avec Innova-Maintenance et les IUT GIM
-> permet à l'offre de services de s'exposer et aux acteurs de communiquer avec le Forum de la Maintenance
->informe plus de 12 500 abonnés avec la lettre électronique Réseau maintenance dernière (RMD)
->rassemble toutes les informations utiles dans le Guide national de la maintenance

* Avec une requête sur le mot clé maintenance, le portail du Réseau Maintenance apparaît sur la première page d'une liste de plus d'un milliard de réponses...

 

[ Qu'est-ce que Réseau maintenance dernière ? ]

Réseau maintenance dernière RMD est le moyen mis en place par l'Afim afin de vous informer rapidement et ainsi vous faire gagner du temps. A raison d'une à deux fois par mois nous vous fournirons des informations sur le métier et ses réalisations. Vous pouvez réagir et nous faire part de vos attentes et suggestions. Vous pouvez questionner le Réseau maintenance sur des problèmes spécifiques et de bénéficier de la compétence des spécialistes du métier.

Si vous retransmettez ce RMD, pourquoi ne pas encourager vos amis et collègues à s'y abonner. Cela nous aidera à jauger la popularité du service. Si vous souhaitez ne plus être destinataire de Réseau maintenance dernière, signalez-le nous par un courrier électronique précisant l'adresse à désabonner envoyé à: afim@afim.asso.fr.

Réseau maintenance dernière est diffusé à 12 396 personnes.
Directeur de la publication : Claude Pichot (01 56 56 29 29)

[ Application de la loi Informatique et Libertés ]

retour

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à afim@afim.asso.fr.

Copyright Afim© 2020 - Mentions légales