Réseau maintenance

Réseau maintenance francophone
Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

 

Outils & Services    |    Fréquentes questions    |    Contact    |    Plan du site    |    Adhérents    |    GT
Afim
Adhésion
Association
Régions
 
Actualité

Agenda
Conférences
Lettre & RMD

L'Afim sur la Toile
Suivez l'Afim sur facebook
Suivez l'Afim sur twitter
 

ec@t-npmi

e-catalogue
Afim-Komerko
eCl@ss
Conférences
 

Emploi
Fiches métiers
Trophée Frontinus
Offres / Demandes
Baromètre
Conférences
 
Formation
Formations Afim
Diplômes nationaux
Référentiels formation
SST
Conférences
 
SST - Risques
C'est arrivé...
Sécurafim
Analyse des risques
Données clés
Référentiels SST
Risques & MP
Prévention
Réglementation
Obligation formation
Risques industriels
Conférences
 
Marchés
Observatoire RM
Prestataires
Etudes de marché
Contrat type
Réglementation
Conférences
 
Normalisation
Normes & documents
Glossaire internat.
 
Gestion des actifs
Réglementation
GMAO
Diagnostic
Pathologie
TPM
Immobilier
Conférences
 
Publications
Guide national
Sécurafim
USB Privilège
Sciences & Maint.
Contrat type
Carnet ap. levage
Lettre RMD
Magazine
Ouvrages
GMAO
Diagnostic
Bibliothèque
Presse
 
Rencontres
AG Afim
Forum Afim
Innova-Maint.
Maint. Expo
Préventica
Euromaintenance
Conférences
 
Contacts utiles
Par thème
France
Europe
International
Francophonie


Afim

Réseau maintenance dernière 378- 18 décembre 2018
[ Qu'est-ce que Réseau maintenance dernière ? ]
[ Application de la loi Informatique et Libertés ]

La vision juridique des risques ne les supprime pas !
Après les pannes ferroviaires de l'été et les ouvrages d'art du réseau routier au bord de la ruine, les morts dans les bâtiments effondrés à Marseille nous rappellent l'incontournable nécessité de la connaissance des techniques et des technologies et de leur comportement face aux énergies pour en parer les effets.
La vision juridique actuelle des risques confine au cynisme : ce ne sont pas les huit victimes de l'effondrement de l'immeuble dans le quartier Noailles à Marseille et les quarante-deux morts dans l'effondrement du viaduc Morandi à Gènes qui apporteront la contradiction à ceux qui ont postulé de la latence des effets des dangers…
Après l'effondrement du viaduc de Gènes, nous avons mesuré les limites de l'approche probabiliste des risques avec l'inventaire de l'état des ouvrages de notre réseau routier diligenté par la Ministre des Transports. Dans le rapport remis cet été, l'analyse statistique des dommages enregistrés a permis d'évaluer que plus de 800 ouvrages présentaient un risque d'effondrement. Mais la méthode qui a conduit à cette quantification n'en fournissait pas initialement la liste. Comment aujourd'hui prétendre améliorer la tenue d'ouvrages en ignorant où ils se trouvent ? Et comment prévenir les usagers du risque encouru ?
A Marseille, l'enquête révélera que la surveillance des fondations des immeubles incriminés a été négligée. Prescrire des travaux de confortation à effectuer dans les 3 semaines présuppose que l'effondrement ne peut pas survenir avant ce délai. Le drame a démontré les limites du droit...
Les juristes et le droit, tout comme les " data scientistes " et l'analyse des données, ne fournissent pas de réponse à la dégradation des fondations du fait des infiltrations, des fuites des réseaux, des vibrations du sol au passage des véhicules, etc. Pas plus qu'ils ne fournissent de réponses à la corrosion des aciers du fait de la porosité du béton armé.
Mais c'est bien la dégradation des patrimoines faute d'un maintien en état adapté qui est à l'origine des dommages et de la ruine des ouvrages.
Le déficit de maintenance est en cause et il ne suffit pas de décréter l'obligation de maintenir pour l'obtenir. L'usure et les dégradations sont le résultat de l'action des énergies sur les biens dans le temps. La ruine des ouvrages, la dégradation des équipements ne relèvent pas du droit. Mais de la physique, des lois de la mécanique et des énergies présentes. Sans ces connaissances, la fatalité servira encore longtemps d'excuse en cas de panne ou d'accident. La ruine d'un ouvrage survient lorsque la résultante des efforts appliqués dépasse la capacité de résistance qui lui est opposée. Un bâtiment s'effondre lorsque la contrainte effective sur le sol dépasse la valeur de calcul.
Au lieu d'arguties concernant les responsabilités dont les morts n'ont que faire, que ces morts nous servent de leçon.
Qu'au sein des écoles d'ingénieurs soit développée la science des avaries permettant de comprendre l'enchaînement des conséquences sur les ouvrages et ainsi organiser la maintenance préventive fondée sur la surveillance des fondations. Et qu'à l'avenir, la mesure préalable de la résistance effective du sol pour le dimensionnement des fondations et l'installation de dispositifs de détection des vides sous les semelles soient systématisés.
Cartographier la résistance du sol à fond de fouilles au pénétromètre et détecter les vides sous les fondations en apprendra plus que la seule observation de la maquette numérique du bâtiment. A l'évidence, le " data mining " - l'analyse des données d'hier -, ne délivre pas de brevet de compétence en mécanique des sols.

Etre membre de l'Afim : le bon réflexe pour améliorer la disponibilité, partager les expériences, connaître les solutions efficaces, peser sur les orientations du métier... Découvrez les services de l'association et rejoignez là.

Normes Formation Afim avec APAVE Guide National Maintenance ec@t-npmi.fr RMD
Normes de maintenance Formations de l'Afim Guide national de la maintenance ec@t-npmi.net RMD
Sécurafim® Référentiel SST Les Panoramas Ap. de levage Contrat type
Sécurafim Référentiel harmonisé Observatoire Maintenance

GMAO

Aide au diagnostic

Carnet de maintenance des appareils de levage Contrat type de prestations de maintenance

Comment? En adhérant ou en renouvelant votre adhésion. Paiement en ligne pour l'adhésion, l'abonnement à la revue partenaire Production Maintenance et l'accès à un million de références du catalogue ec@t-npmi.

-Vous souhaitez gagner du temps et disposer de l'information juste en temps réel grâce à Internet et accéder à plus de 1000 pages d'informations dédiées aux seul adhérents?
-Vous souhaitez partager vos expériences et vous enrichir au contact de vos collègues?
-Vous voulez être acteur de la filière maintenance et accueillir les jeunes pour leur donner l'envie de la technologie?
-Vous voulez prendre du recul par rapport au quotidien parce que la maintenance s'inscrit dans la durée et dans la compréhension des mécanismes de dégradation des technologies et des matériels?
-Vous voulez bénéficier des résultats et des outils développés par le Réseau maintenance francophone (économie, santé et sécurité, rationalisation de la gestion des pièces, normes, etc.)?

[Compléter le bulletin d'inscription]].

[ Qu'est-ce que Réseau maintenance dernière ? ]

Réseau maintenance dernière RMD est le moyen mis en place par l'Afim afin de vous informer rapidement et ainsi vous faire gagner du temps. A raison d'une à deux fois par mois nous vous fournirons des informations sur le métier et ses réalisations. Vous pouvez réagir et nous faire part de vos attentes et suggestions. Vous pouvez questionner le Réseau maintenance sur des problèmes spécifiques et de bénéficier de la compétence des spécialistes du métier.

Si vous retransmettez ce RMD, pourquoi ne pas encourager vos amis et collègues à s'y abonner. Cela nous aidera à jauger la popularité du service. Si vous souhaitez ne plus être destinataire de Réseau maintenance dernière, signalez-le nous par un courrier électronique précisant l'adresse à désabonner envoyé à : afim@afim.asso.fr.

Réseau maintenance dernière est diffusé à 12 396 personnes.
Directeur de la publication : Claude Pichot (01 56 56 29 29)

[ Application de la loi Informatique et Libertés ]

retour

Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à afim@afim.asso.fr.

Copyright Afim© 2020 - Mentions légales