Réseau maintenance

Réseau maintenance francophone
Association française des ingénieurs et responsables de maintenance

 

Outils & Services    |    Fréquentes questions    |    Contact    |    Plan du site    |    Adhérents    |    GT
Afim
Adhésion
Association
Régions
 
Actualité

Agenda
Conférences
Lettre & RMD

L'Afim sur la Toile
Suivez l'Afim sur facebook
Suivez l'Afim sur twitter
 

ec@t-npmi.com

e-catalogue
Afim-Komerko
eCl@ss France
Conférences
 

Emploi
Fiches métiers
Trophée Frontinus
Offres / Demandes
Baromètre
Conférences
 
Formation
Formations Afim
Diplômes nationaux
Référentiels formation
SST
Conférences
 
SST - Risques
C'est arrivé...
Sécurafim
Analyse des risques
Données clés
Référentiels SST
Risques & MP
Prévention
Réglementation
Obligation formation
Risques industriels
Conférences
 
Marchés
Observatoire RM
Prestataires
Etudes de marché
Contrat type
Réglementation
Conférences
 
Normalisation
Normes & documents
Glossaire internat.
 
Gestion des actifs
Réglementation
GMAO
Diagnostic
Pathologie
TPM
Immobilier
Conférences
 
Publications
Guide national
Sécurafim
USB Privilège
Sciences & Maint.
Contrat type
Carnet ap. levage
Lettre RMD
Magazine
Ouvrages
GMAO
Diagnostic
Bibliothèque
Presse
 
Rencontres
AG Afim
Forum Afim
Innova-Maint.
Maint. Expo
Préventica
Euromaintenance
Conférences
 
Contacts utiles
Par thème
France
Europe
International
Francophonie

Santé et sécurité au travail : données disponibles
[ Forum de discussion SST - Risques ]
[ Contacts utiles ]

Cette rubrique rassemble pour vous les principales données disponibles dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail

 

[ Etudes SST : pénibilité, maladies, accidents pour les métiers de la maintenance ]
[ Indicateurs SST maintenance ]
[ Autres données ]

 

[ Etudes SST : pénibilité, maladies, accidents pour les métiers de la maintenance ]

retour

Les informations collectées et analysées par l'association depuis 1999 ont établi un état des lieux préoccupant en termes de santé et de sécurité pour les métiers de maintenance :
une occurrence d'accident grave 3 fois supérieure à la moyenne nationale,
une occurrence de maladie 6 fois supérieure,
une occurrence de mortalité 8 fois supérieure.

Ces chiffres, qui restent des moyennes, doublent ou triplent pour certains métiers (chaudronnier, monteur, soudeur, tuyauteur…), mais augmentent aussi considérablement avec l'âge des intervenants. Par ailleurs, les professions de maintenance vont devoir organiser l'allongement de la durée du travail de leurs salariés. En prenant en compte le fait que 53 % d'entre eux ne se sentent aptes à poursuivre leur métier après 60 ans… Et que plus de 62 % jugent leur métier pénible, dangereux et salissant... Et que 7 % d'entre eux en moyenne sont victimes chaque année d'un accident avec arrêt.

Outre l'aspect humain évident, ces accidents, ces maladies, ces fins de carrière difficiles pèsent lourd sur le résultat des entreprises, en termes :
de cotisations accidents du travail et maladies professionnelles (plus de 5 % du salaire brut en moyenne),
de coûts de remplacement des accidentés.

Que ce soit pour améliorer la santé et la sécurité des intervenants en maintenance ou favoriser l'emploi après 60 ans, des solutions existent : organisation du travail, formation, équipements de protection, équipements de manutention adaptés, suivis médicaux spécifiques, meilleure conception des installations…

Présentation détaillée des résultats de l'étude, ainsi que les pistes de solutions identifiées pour favoriser l'emploi au-delà de 60 ans dans le Guide national de la maintenance.

 

 

[ Indicateurs SST maintenance ]

retour

Synthèse des principaux indicateurs santé et sécurité collectés par l'Afim et mis à jour au fur et à mesure de l'avancée des études en cours.

Accidents - Maladies - Mortalité - Conséquences socio-économiques (Réservé aux adhérents) : Données globales - Taux de fréquence et Incapacités temporaires par métiers - Taux de fréquence par type de contrat - Répartition des Incapacités temporaires par cause d'accident - Incapacités temporaires par âge des salariés - Incapacités temporaires par secteurs d'activités - Potentiel perdu en heures - Coût des accidents du travail et maladies professionnelles

 

 

[ Autres données ]

retour

La maintenance : état de la connaissance et étude exploratoire (Institut de recherche Robert-Sauvé en santé
et en sécurité du travail (IRSST) Québec) : l’analyse des accidents graves et mortels survenus au Québec au cours de la période étudiée nous indique que l’efficacité du cadenassage, qui est l’une des méthodes de base, n’est pas optimale. D’autre part, la recension des écrits nous indique que les espaces clos sont une source très importante de décès dans les interventions de maintenance. Cette étude préliminaire introduit aussi dans sa dernière partie une programmation de recherche à moyen terme sur la maintenance, programmation qui est en lien aussi avec celle sur le cadenassage, afin de réduire le nombre d’accidents chez le personnel de maintenance.

Sous-traitance : des conditions de travail plus difficiles chez les preneurs d'ordres (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares)) : selon l’enquête Changement organisationnel et informatisation de 2006-2007, 18 % des entreprises d’au moins 20 salariés sont en situation de « donneurs d’ordres » exclusifs, 4 % sont à la fois donneurs d’ordres et sous-traitants et 7 % sont en situation de sous-traitants exclusifs. Les salariés des sous-traitants ont en moyenne davantage de contraintes que ceux des donneurs d’ordres en ce qui concerne les horaires et les rythmes de travail. Ils ont un travail plus prescrit et plus contrôlé et déclarent un peu plus souvent que l’ambiance de travail dans l’entreprise n’est pas bonne. Les salariés des sous-traitants jugent plus souvent que ceux des donneurs d’ordres courir des risques dans leur travail en cas d’erreur de leur part. Ils ont de fait plus souvent des accidents du travail. Les salariés des donneurs d’ordres déclarent moins de pression temporelle, plus de satisfaction par rapport à leur rémunération et plus d’implication dans leur travail.

Coût social des postes allégés : la commission d'évaluation de la sous-déclaration des accidents du travail et maladies professionnelles a évalué le coût réel de cette sous-déclaration entre 355 et 750 M€, hors indemnités journalières en cas de maladies. Préconisations et Rapport 2005 de la commission (Portail de la sécurité sociale)

Coût des accidents du travail et des maladies professionnelles (Cram Alsace-Moselle) : ce document indique quelques exemples chiffrés de coût direct mis à la charge des entreprises ou des professions lorsque la Sécurité Sociale verse des prestations à la victime d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle

Besoins de recherche en santé au travail pour les salariés d'entreprises de sous-traitance interne : article de Michel Hery de l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité)

Institut de recherche en santé et en sécurité du travail (Québec) : publication d'études SST

Copyright Afim© 2017 - Mentions légales